Imprimer cette page   

Présentation

Histoire

Les vergers sont des éléments identitaires forts de nos paysages ruraux. Une partie de ces vergers est aujourd’hui victime des changements qui se sont produits au cours de ces 50 dernières années : l’urbanisation, l’intensification de l’agriculture et le changement des modes de vie. Ces phénomènes ont conduit à uniformiser l’environnement et à réduire la diversité fruitière. Les vergers sont menacés de disparition.

Le verger traditionnel est un espace « naturel » particulier. En effet, c’est un milieu cultivé mais l’intervention de l’homme y est très légère. C’est un milieu de transition entre le village et les champs ; de plus il est boisé mais reste ouvert. Enfin, c’est un milieu complémentaire des boisements et de l’espace agricole. C’est un milieu « naturel » particulier indispensable à certaines espèces animales.

Actions

C’est pourquoi, suite à la tempête du 26 décembre 1999 et des dégâts occasionnés aux vergers, le Conseil Général de la Meuse, en collaboration avec l’association Meuse Nature Environnement (MNE), a décidé de soutenir la replantation d’arbres fruitiers par les particuliers et les collectivités.
C’est ainsi que 3 nouvelles actions en faveur des vergers ont été lancées :

  • Opérations Programmées d’Amélioration des Vergers (O.P.A.V.), dont l’objectif est la relance durable d’une dynamique autour des vergers familiaux pour :

    - restaurer un élément typique des paysages lorrains,
    - préserver la biodiversité, sauvegarder les variétés fruitières locales qui font la richesse et l’identité d’un terroir,
    - répondre aux nouvelles attentes liées aux vergers,
    - impliquer la population et transmettre les savoirs ruraux.

    Les bénéficiaires de cette action sont les structures intercommunales.

 

  • Vergers familiaux dont les objectifs sont :

    - améliorer le cadre de vie des meusiens et l’attractivité touristique,
    - soutenir l’activité des pépinières, des prestataires de travaux paysagers et des ateliers de transformation des fruits,
    - favoriser la préservation des arbres fruitiers d’espèces rustiques et locales d’intérêt patrimonial.

    Les particuliers, propriétaires ou locataires des parcelles sont les bénéficiaires.

 

  • Vergers Conservatoires qui ont pour objectifs :

    - de conserver les variétés rustiques et locales à forte valeur patrimoniale dans le but de préserver et de valoriser le patrimoine génétique fruitier de la Meuse,
    - de favoriser l’émergence d’écosystèmes « Verger » dont la biodiversité faunistique et floristique remarquable pourrait justifier l’inscription de ces sites à l’Inventaire départemental des Espaces Naturels Sensibles,
    - de proposer de nouveaux supports pédagogiques pour l’organisation d’actions de sensibilisation à l’environnement,
    - de permettre la création d’une route touristique des vergers identitaires de Meuse, nouveau produit touristique lié à l’environnement et aux produits du terroir.

    Un verger conservatoire assure donc la pérennité de variétés fruitières locales (et parfois des savoir-faire qui leur sont associés). C’est une véritable réserve génétique. La dispersion des variétés dans les différents vergers conservatoires permet de diminuer l’érosion génétique (chaque variété reste dans sa région d’origine) et les risques de destruction et de maladies. Il permet souvent au public de découvrir des fruits oubliés, son but n’est pas d’être compétitif.

Ces vergers sont donc à enjeux multiples : environnementaux, culturels, sociaux et économiques. Les bénéficiaires sont les structures intercommunales, communes, syndicats mixtes ou associations.

   Imprimer cette page