Présentation
Vie
communautaire
Vie sociale
et culturelle
Vie
économique
L'environnement
Situation et Géographie
Population
Histoire
Sport et Loisirs
Tourisme & Patrimoine
Les élus
Communes membres
Compétences
Budgets et fiscalité
Conseil communautaire
Tipi - Paiement en ligne de vos redevances
Marchés Publics
Ecole de Musique et des Arts - EMA CC-Void
Action culturelle - Accueil de spectacles
Enfance Jeunesse
Maison de santé pluri-professionnelle
Personnes Agées
Atelier Informatique
Tipi - Paiement en ligne de vos redevances
Accueil d’entreprises
Gestion de nos déchets
Tipi - Paiement en ligne de vos redevances
Nos cours d’eau
Les vergers conservatoires
Nature
Eolien
Environnement

Carte des communes
Utilisateur

Mot de passe

Vous êtes ici : Accueil  > Environnement  > Nature
imprimer cette page
Les différents types de zones

Natura 2000

Le réseau Natura 2000, réseau écologique européen, vise à préserver les espèces et les habitats menacés et/ou remarquables sur le territoire européen, tout en tenant compte des exigences économiques, sociales, culturelles et régionales dans une logique de développement durable.

Le réseau Natura 2000 est constitué de deux types de zones :


- les Zones Spéciales de Conservation (ZSC) issues de la directive européenne « Habitats » de 1992. Ce sont des zones qui comprennent des habitats naturels ou des habitats d’espèces de faune et de flore sauvages dont la rareté, la vulnérabilité ou la spécificité justifient une attention particulière.

- les Zones de Protection Spéciale (ZPS) issues de la directive européenne « Oiseaux » de 1979. Ce sont des sites particulièrement appropriés à la survie et à la reproduction d’espèces d’oiseaux sauvages ou des sites qui servent d’aires de mue, d’hivernage, ou de zones relais de migration (le Site d’Importance Communautaire est la première étape d’une ZCS).

Les objectifs du réseau Natura 2000 sont :


- Conserver ou rétablir dans un état favorable à leur maintien à long terme les habitats naturels et les populations des espèces de faune et de flore sauvages qui ont justifié la désignation du site Natura 2000.

- Eviter la détérioration des habitats naturels, les perturbations de nature à affecter de façon significative les espèces de faune et de flore sauvages qui ont justifié la désignation du site Natura 2000.

Les dispositifs mis en place pour atteindre ces objectifs sont des contrats ou des chartes Natura 2000 pris avec les acteurs locaux (en particulier avec les propriétaires et gestionnaires).
La liste des sites d’importance communautaire (SIC, première étape des ZSC) est établie par la Commission européenne en accord avec les États membres afin de constituer un réseau cohérent.
Il existe 121 sites en Lorraine dont 28 sites en Meuse.

Vallée de la Meuse (secteur Sorcy-St-Martin) :

Ce site Natura 2000 est un site d’importance communautaire (SIC). Sa superficie est d’environ 2000 ha. Le site suit le tracé de la Meuse et le relief est très peu prononcé. Ce site est composé de deux parties : les prairies humides de la vallée (70 %) et les pelouses calcaires de Troussey (8 %).

Il existe sur ce site plusieurs espèces végétales de grand intérêt comme la Gratiole officinale (Gratiola officinalis) de protection nationale, la Stellaire des marais (Stellaria palustris), l’Orchis brûlée (Orchis ustulata) et l’Inule des fleuves (Inula britannica) de protection régionale.
Des chauves-souris sont aussi présentes, toutes protégées au niveau national. Chez les reptiles : le Lézard vivipare (Lacerta vivipara), le Lézard des souches (Lacerta), la Couleuvre à collier (Natrix natrix) sont aussi protégés au niveau national.
Les prairies humides accueillent des oiseaux comme le Râle des genêts, le Courlis cendré et le Tarier des prés. Une bonne concentration de Pie-grièche écorcheur est à noter.
Les insectes concernent plus la pelouse calcaire qui compte 39 espèces de papillons, dont 8 espèces « d’intérêt régional » et 15 espèces « d’intérêt local », par exemple le Flambé (Iphiclides podalirius). 24 espèces d’orthoptères ont été aussi dénombrées dont le Tétrix calcicole (Tetrix bipunctata kraussi) et le Caloptène italien (Calliptamus italicus).

 

4 objectifs sont définis du fait de la richesse et de la qualité de son écosystème :


- maintenir et/ou restaurer les habitats présentant un intérêt patrimonial (les habitats prairiaux et aquatiques),

- conserver les espèces végétales et animales présentant un intérêt patrimonial,

- concilier conservation et développement socio-économique (l’agriculture),

- mettre en cohérence le périmètre du site avec les enjeux de conservation.


Marais de Pagny-sur-Meuse :

Ce site Natura 2000 est un site d’importance communautaire (SIC). Sa superficie est d’environ 169 ha. Il est essentiellement composé de marais, de tourbière (40 %) et de prairies humides (25 %). C’est un ensemble de marais-tourbière alcaline d’une valeur exceptionnelle et qui plus est, le plus étendu de Lorraine.

La présence du très rare Liparis de loesel (Liparis loeselii), une orchidée protégée en France, est à noter, ainsi que la Parnassie des marais (Parnassia palustris) qui est protégée en Lorraine. Un insecte rare protégé au niveau national a été observé au marais : l’Agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale). Chez les amphibiens, le Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) et la Lamproie de planer (Lampetra planeri) sont présents, ils sont tous deux protégés en France.

Les objectifs définis pour la gestion du marais sont :

    • préserver la zone humide
    • adapter les pratiques agricoles aux objectifs de préservation de la zone humide
    • intégrer les activités industrielles aux exigences de préservation
    • rationaliser la fréquentation du site.

Forêt de la vallée de la Méholle :

Ce site Natura 2000 est un site d’importance communautaire (SIC). Sa superficie est d’environ 387 ha. Il est principalement composé de forêts (85 %) et de pelouses sèches (10 %). Le site se trouve au centre d’un rétrécissement de la vallée de la Méholle et abrite aussi des pelouses calcaires sur des versants peu pentus.


Les espèces remarquables trouvées sur le site sont : pour la flore le Cytise couché (Cytisus decumbens), Épipactis à labelle étroit (Epipactis leptochila) ; et pour la faune le Courlis cendré (Numenius arquata), le Lézard des souches (Lacerta agilis), la Mante religieuse (Mantis religiosa), le Cuivré des marais (Lycaena dispar),…

Vallée de la Meuse :

Ce site Natura 2000 est une zone de protection spéciale (ZPS), sa superficie est d’environ 13 562 ha. Il est principalement composé de prairies humides (85 %) et de cours d’eau (2 %).

Les prairies constituent de vastes territoires de chasse et d’alimentation pour certains oiseaux (rapaces, grands échassiers, anatidés...) et sont propices à la nidification de l’avifaune, notamment du râle des genêts. Les autres oiseaux justifiant la désignation du site sont, entre autres, l’alouette lulu, le busard des roseaux, la cigogne noire, le faucon pèlerin, le Hibou grand-duc…

ZNIEFF

Lancé en 1982, l’inventaire des Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) identifie, localise et décrit des espaces naturels dont l’intérêt repose sur la richesse de la biodiversité de l’écosystème. Il constitue l’outil principal de la connaissance scientifique du patrimoine naturel. On distingue 2 types de ZNIEFF : 

  • les ZNIEFF de type I : secteurs d’une superficie en général limitée, caractérisés par la présence d’espèces, d’associations d’espèces ou de milieux, rares, remarquables, ou caractéristiques du patrimoine naturel national ou régional.
  • les ZNIEFF de type II : grands ensembles naturels (massif forestier, vallée, plateau, estuaire...) riches et peu modifiés, ou qui offrent des potentialités biologiques importantes.

Cet inventaire sert de base à la définition de la politique de la nature. Il n’a pas de valeur juridique directe mais permet une meilleure prise en compte de la richesse patrimoniale dans l’élaboration des projets susceptibles d’avoir un impact sur le milieu naturel. Il doit nécessairement être consulté dans le cadre de projets d’aménagement (document d’urbanisme, création d’espaces protégés, élaboration de schémas départementaux de carrière….).

ZNIEFF situées au sud de la CodeCom

Ce sont toutes des ZNIEFF de type 1 :

 

La Côte : C’est une pelouse calcaire dont la flore est riche.

Le Grand Cherme : C’est un ensemble de pelouses calcaires témoin des pratiques agropastorales. Le Grand Cherme est un bon relais pour les insectes.

Vallons en forêt de Vaucouleurs : Ces vallons comportent plusieurs espèces montagnardes, ce qui est remarquable au point de vue écologique.

Pelouse de Tambour : Elle est caractérisée par différents types de milieux : des pelouses de versant, des pâtures, des taillis de recolonisation, des bois secondaires et des cultures. Ce site abrite les derniers témoins des pelouses à orchidées pour toute cette partie du Barrois. Le but de la gestion sera la reconversion du bois et du taillis en pelouse
ZNIEFF situées au Nord de la CodeCom.

 Il y a une seule ZNIEFF de type 2 sur le territoire de la CodeCom intitulée : Vallée de la Meuse de Saint-Mihiel à Commercy, elle est en vert clair sur les cartes.

Les ZNIEFF de type 1 sont en vert foncé

Deux vallons du bois le Juré :

Marais de Pagny-sur-Meuse :

Milieu de Gonsard et le Grand Roseau : Cette ZNIEFF longe la Meuse et se compose essentiellement de pâtures, c’est pourquoi elle est en zone inondable.

Sous-Chaput Bonapré : Elle est composée de pâtures et de zones humides.

Le Mont : Ce site est une pelouse calcaire intéressante pour les orchidées et les insectes. La présence du Pic noir est aussi à noter.

 

Les Hautes Bornes - le Pré Bernard : C’est un lieu idéal pour plusieurs espèces d’oiseaux : Courlis cendrés (Numenius arquata) et Râles des genêts (Crex crex) surtout.

Les Pointes : Les prairies humides inondables des Pointes sont également des espaces importants pour les oiseaux.

Marais de Sorcy : Dans cette zone de marais, on observe une flore caractéristique et une grande richesse d’oiseaux. On y trouve également une des rares étapes pour les Rousserolles verderolles (Acrocephalus palustris) et une zone de nidification des Busards des roseaux (Circus aeruginosus).


Les Rosiers et Quintainaux : Ce sont des prairies inondables intéressantes pour les oiseaux notamment pour le Râle des genêts.

ZICO

Les ZICO (zone importante pour la conservation des oiseaux) sont des sites qui comprennent des milieux importants pour la vie de certains oiseaux sauvages jugés d’importance communautaire ou européenne (aires de reproduction, de mue, d’hivernage, zones de relais, de migration).

Une ZICO informe l’administration sur la qualité du milieu pour les oiseaux, ce n’est donc pas un réel outil de protection. Par contre, il est recommandé une attention particulière à ces zones lors de l’élaboration de projets d’aménagement ou de gestion.
De façon générale, les ZICO doivent aussi permettre d’assurer la conservation et la gestion des espèces. En France, l’inventaire des ZICO a servi de base à l’inventaire des zones de protection spéciale (ZPS).

Vallée de la Meuse


Conservatoire d’Espace Naturel

Les CEN sont des associations de protection de la nature à but non lucratif. L’action des conservatoires s’articule autour de 4 axes :

    • la connaissance scientifique
    • la protection
    • la gestion
    • la valorisation et la diffusion des connaissances relatives au patrimoine naturel.

Ils interviennent sur l’ensemble du territoire, sur des sites qu’ils ont acquis, loués ou sur lesquels ils ont passé des conventions avec les propriétaires.
Ils gèrent eux-mêmes les sites sur lesquels ils sont présents, et interviennent également comme experts en lien avec les collectivités territoriales par exemple.

Le Conservatoire des sites lorrains protége plus de 200 sites naturels sur 3400 hectares sur l’ensemble du territoire lorrain ! En Meuse ce sont 35 sites dont :

Le Jolibois : Sur ce site de 55,49 ha, une ancienne carrière abrite une colonie de chauves-souris.

 

 

 

 Marais de Pagny-surMeuse : Le Conservatoire gère une partie du marais qui représente 52,9 ha.
 

Côte du Mont : Le Conservatoire entretient le site, une pelouse calcicole, sur 21,94 ha.

ENS

Les espaces naturels sensibles (ENS) sont des zones d’intérêt au moins départemental. Ces espaces comprennent :

  • les sites, paysages et milieux naturels rares ou menacés
  • les champs naturels d’expansion des crues
  • les habitats naturels
  • les sentiers figurant sur le plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée
  • les chemins de halage
  • les chemins situés le long des autres cours d’eau et plans d’eau
  • les bois et forêts.

Ils permettent de déboucher sur des propositions de protection et de gestion. Un certain nombre de droits et de devoirs doivent être respectés par les communes et le Conseil Général :

    • le département doit aménager les terrains acquis pour les ouvrir au public, sauf dans le cas où le site est fragile
    • la gestion des sites peut être confiée à une association compétente ou à une personne publique (ONF, communes…)
    • les sentiers figurant au plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR) doivent être aménagés et gérés.

Les ENS présents sur le territoire de la CodeCom sont :

• Le Mont
• Le Marais de Pagny
• La Pelouse du Tambour
• Forêt de Naives
• Talus au Nord de la N4, Void
• Méligny-le-Grand

 

Version accessible aux mal voyants | Plan de site | Mentions légales
Communauté de communes de Void 22 rue Louvière 55190 Void-Vacon codecom.void@orange.fr